Proverbes corps humain

Loin des yeux, loin du coeur.

Lorsque quelqu'un nous quitte, on l'oublie vite.

Oeil pour oeil, dent pour dent.

La punition doit être identique à l'offense commise.

Miel sur la bouche, fiel sur le coeur.

Celui qui parle doucement peut avoir de mauvaises intentions cachées.

La vérité sort de la bouche des enfants.

Les enfants, les innocents ne mentent jamais.

Il faut tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler.

Il ne faut jamais parler ou donner son opinion trop vite, il faut réfléchir avant.

Ventre affamé n'a point d'oreille.

Celui qui a faim ne peut pas écouter. Les désirs, les besoins empêchent d'entendre les autres.

Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.

Même si on est médiocre, on est toujours le meilleur au milieu de plus médiocres que soi.  

Rien ne sèche plus vite que les larmes.

On oublie vite les malheurs et les peines.

Rira bien qui rira le dernier.

Celui qui croit triompher pendant un moment sera finalement le perdant.

Qui trop embrasse mal étreint.

Celui qui entreprend trop de choses en même temps ne réussit en rien finalement.

On ne peut pas être au four et au moulin.

Il est impossible d'être partout à la fois.

Qui dort dîne.

Une bonne nuit de sommeil remplace un bon repas.

Il vaut mieux prévenir que guérir.

Il faut prévoir plutôt qu'essayer de soigner le mal quand il est trop tard.

Aux grands maux les grands remèdes.

Plus la maladie ou les problèmes sont graves, plus le remède doit être puissant.

Entre deux maux il faut choisir le moindre.

Quand on a le choix entre deux options difficiles, il est préférable d'opter pour la moins désagréable.

Trop de docteurs, point de médecins.

Il y a trop de gens qui prétendent savoir, et pas assez qui peuvent effectivement guérir.

Qui veut voyager loin ménage sa monture.

Si on veut aller loin, on doit conserver ses forces et ses ressources.

Il faut que jeunesse se passe.

On doit excuser les erreurs et les excès des jeunes.

Les voyages forment la jeunesse.

L’expérience des voyages doit faire partie de l’éducation des jeunes.

Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait.

Les jeunes manquent d'expérience et les vieillards n’ont plus la force physique.



18/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres