réaction face a un sanglier

Comment réagir face à un sanglier ou une laie et ses petits ou les 2 si on les croise en pleine forêt ?

La population du sanglier est en nette augmentation, malgré l'organisation de battues administratives pour réguler une espèce qui n'a que l'homme comme prédateur. La probabilité de se trouver face à un sanglier dans une forêt n'est pas négligeable. Cet animal mythique, à la tête massive et à la force brute, fait peur. Si vous rencontrez cette charmante bestiole, sachez à quoi vous en tenir.

 

 

1

Vous avez plus de risque de rencontrer un sanglier dans une forêt de feuillus, au couvert dense, avec des taillis impénétrables. Il affectionne la proximité de points d'eau, et des cultures de blé ou de maïs.

2

Le sanglier a ses habitudes. Il emprunte souvent les mêmes chemins : des passages, ou des coulées. Si vous le voyez débouler au galop, ce n'est pas pour vous attaquer mais parce qu'il veut passer en force, sur "sa" coulée. C'est vous qui êtes l'intrus.

3

Un sanglier attaque très rarement dans la nature. Il faut vraiment qu'il se sente menacé, ou acculé, pour qu'il fasse preuve d'agressivité. Ne vous approchez jamais d'un animal blessé, même avec la louable intention de lui porter secours !

4

Le sanglier a une très mauvaise vue, mais une bonne oreille. Si vous apercevez un sanglier qui vient vers vous, écartez vous du chemin, cachez vous derrière un arbre, si possible, ne bougez plus et ne faites pas de bruit. Il passera sans doute sans faire attention à vous.

5

Méfiez-vous si c'est une laie avec ses marcassins qui s'approchent. La laie risque d'être agressive pour défendre sa portée. Ne bougez pas d'un poil, n'essayez surtout pas de caresser les petits au passage.

6

Si un sanglier vous paraît menaçant, c'est peut-être qu'il est blessé ou poursuivi par une chasse. Si vous ne pouvez vous cacher, sortez du chemin, ne bougez plus et présentez votre profil. Vous devez éviter de vous faire enfourcher entre les jambes, car le risque le plus important est qu'il perce l'artère fémorale avec ses défenses.

7

Pour éviter le désagrément d'une rencontre avec un sanglier pendant vos promenades à pied, sachez reconnaître ses traces, observez les coins de terre remuée, les trous où il se vautre (la bauge). Si vous suspectez sa présence, faites du bruit, chantez, sifflez, il aura plus peur que vous et ne se montrera pas.

8

Quand vous traversez en voiture un massif forestier, surtout de nuit, ralentissez. Les risques de collision avec un sanglier sont plus importants que les risques d'attaque quand vous êtes à pied.



18/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres